English

L'histoire du Domaine

 

Au 14ème siècle, la communauté papale résidait dans la cité d’Avignon qu’elle avait conquise pour y construire, pendant, 200 ans un palais pharaonique.

Le pape Clément V régnait sur un territoire provençal immense, avec une attention particulière pour ses vignobles dont le plus célèbre étant Châteauneuf-du-Pape.

Les gardes italiens « Carabinièri » surveillaient les limites de la région, et faisaient acquitter les taxes sur les marchandises aux passages.

Le village de Roquemaure était, à l’époque, la résidence estivale du pape, car exposé à l’Ouest du fleuve « Le Rhône »,  ce lieu venté par le « Mistral », était reposant.

A 5 km du village, sur les terrasses villafranchiennes plantées en vigne, au croisement des chemins Avignon – Bagnols sur Cèze et Orange – Nîmes, le Domaine des Carabiniers est né d’une histoire riche pleine d’anecdotes : ce lieu de surveillance et de contrôle, occupé par les carabiniers à cheval, puis abandonné suite au départ des papes sur Rome, devint dans le temps, une auberge pouvant accueillir des attelages en nombre grâce à des écuries importantes. Ce lieu se transformera en rendez-vous de chasse pour atteindre la forêt de Clary toute proche et toujours protégée.

En 1920, mes aïeux possédant les vignobles autour de ce lieu historiquement chevaleresque, ont développé leur cave dans les vieux murs de l’écurie. Le Domaine des Carabiniers était né autour de notre emblème « le cheval ». Une production de vin de qualité s’inscrit dès cette époque avec de petites productions sur des terroirs de sable et de galets roulés.

Les cépages Grenache, Syrah, Mourvèdre, Carignan et Cinsault se marient en finesse sur des saveurs de fruits rouges au caractère puissant et long en bouche.

Ce patrimoine est exploité, depuis fort longtemps, en culture biologique, afin de conserver ses atouts naturels indispensables à la production de grands crus.